Récupération de l’eau de pluie

Pour quelle utilisation ?

  • Toilettes
  • Machines à laver
  • Jardin

Besoins
Pour l’instant, on n’en sait rien, mais la consommation d’eau de la famille est supérieure à 100 m3, et il n’y a pas de compteur sur la consommation actuelle au niveau des toilettes. On commencera par installer la partie  » distribution « , afin de comptabiliser la consommation actuelle.

Choix des matériels
Cuve de 1 m3, plastique noir, placée dans la cave, à l’abri du gel (récupération)
Pour les filtres, je compte utiliser du filtre pour hotte aspirante.
Relevage par pompe vide cave de 400 watts (promotion Carrefour, 200 Francs)
Tuyaux polyéthylène pour remonter l’eau en haut.
Stockage au dessus des toilettes dans deux bidons de 20 litres posés sur équerres (récupération), en attendant mieux, et pour validation du système.
Des capteurs de niveau bas et haut commandent le remplissage par la pompe.
Un capteur de niveau “très bas” lance l’alimentation en eau de la ville en cas de sècheresse prolongée par électrovanne de machine à laver, la mesure du débit et un compteur horaire sur la vanne permet de connaître la quantité d’eau de ville fournie.

raccordement sur les toilettes Par le haut, après séparation de la liaison des tuyaux par les bas. Il ne doit y avoir aucune liaison entre les deux réseaux, eau “propre” et de récupération. J’ai aussi la possibilité de placer la vanne près du réseau et d’amener l’eau de la ville par un petit tuyau plastique bon marché. Il y a deux WC l’un au dessus de l’autre, ils sont alimentés par le même tuyau. L’alimentation se fait actuellement au sous sous-sol, elle devra se faire par le haut. En fonction de l’avancement des travaux, je mettrai des photos.

Compteur horaire : Peut se réaliser économiquement avec des simples programmateurs horaires montés en cascade. Selon la durée maxi et la précision souhaitée, j’utiliserai un programmateur journalier (24 heures de comptage maxi) ou hebdomadaire (précision de 4 heures) ou alors deux journaliers en cascade, le premier étant passant la moitié du temps (deux jours), le quart (4 jours) etc., jusqu’à 1 quart d’heure par jour ce qui donne un comptage assez précis sur 96 jours d’utilisation soit 2304 heures, ce qui est déjà pas mal, non ? Ça fait trois mois non stop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *