Pourquoi la Diabline

Le choix d’un Véhicule électrique est avant tout d’ordre économique, en fait pour ne pas compter mes déplacements et avoir un véhicule dont l’utilisation ne coûte pas.

J’avais d’abord trouvé une Volta que je devais voir à Toulouse en Juillet 2008 (trouvée en octobre 2007 sur le forum) lors de mes vacances, puis j’ai trouvé la Diabline en mai 2008 via le forum des véhicules électriques. Malgré mes multiples demandes, le vendeur de la Volta l’a vendue sans me prévenir 15 jours avant que je vienne la voir. Donc, pas de Volta. Heureusement que j’avais pris la Diabline.

La Diabline n’était pas exactement ce que je voulais comme VE, mais l’utilisation principale serait de transporter des matériaux, donc je l’ai prise, malgré les réparations à effectuer.

Je ne savais pas que ce serait si difficile, long et onéreux.

Première étape : La ramener à la maison.

Trouver une remorque pour la ramener ne fut pas trop difficile, vu que la personne à qui j’avais fourni des batteries m’en avait parlé quelques jours auparavant (merci).

J’avais commencé par rapporter les batteries qui étaient sensées être neuves, mais qui en fait étaient dans la voiture sans être rechargées depuis plus de 6 mois.. Bilan, gonflées, mais comme c’était des batteries de traction, elles sont peut-être sauvables. Le défaut est que le 12V de service est généré par les batteries de traction, sans possibilité de couper sans déconnecter les batteries de Traction. J’en ai parlé ici http://www.vehiculeselectriques.fr/post33073.html .

Deuxième étape : l’étendue des travaux à accomplir.

Donc, une fois rentrée, j’ai fait le tour et commencé par monter 4 batteries de 12V /72 Ah en série pour faire les premiers essais : le moteur tourne, mais pas les roues. Je cherche du jeu ans les cardans, pas trouvé, j’incrimine donc le réducteur, mais comme je ne pouvais pas appuyer sue l’accélérateur et en même temps regarder le moteur, je démonte l’arrière de la voiture et je regarde tout ça de plus près.

Je constate que le moteur est propre, et en essayant de faire tourner le moteur par les ailettes de refroidissement avec un tournevis, la cloche du cardan droit tourne, mais pas l’arbre de transmission. La panne était donc là.

Je me suis dit, Ouf, c’est juste un cardan à changer.

Quelques visites sur les sites donnés sur le forum, puis quelques coups de tel plus tard, le prix tombe : 1000 euros le cardan!! plus cher que le voiture!! Il va falloir trouver autre chose.

Toujours sur le forum, Philippe me conseille de me tourner vers la SNRA, qui me refait les deux cardans (celui de gauche avait le soufflet déchiré) en trois jours pour 215 euros . Une fois remontés, je m’aperçois que s’ils ne sont pas d’origine, (j’avais un doute à cause de la soudure), ils sont surtout trop courts, et les soufflets sont à nouveau déchirés après un tour de pâté de maisons. Pas glop.